amphitrite


amphitrite

Amphitrite
dans la myth. gr., déesse des Mers, épouse de Poséidon et mère de Triton.

⇒AMPHITRITE, subst. fém.
A.— LITT. [Par réf. à la déesse de la mer du même nom] La mer. ,,Les poètes disent le sein d'Amphitrite, le dos d'Amphitrite, pour l'intérieur de la mer, la surface de la mer.`` (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.).
B.— ZOOL. Genre de vers marins tubicoles de la classe des chétopodes, répandus dans toutes les mers :
1. Les autres vers marins, voisins des néréides, tels que les arénicoles, les amphinomes, les amphitrites, les térébelles et les serpules, n'ont ni mâchoires ni dents.
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 3, 1805, p. 328.
2. Les amphitrites ont pour caractères d'être renfermées dans des tubes plus ou moins homogènes ...
PRIVAT-FOC. 1870.
DÉR. Amphitrité, ée, ées, adj. et subst., zool. a) Adj. Qui ressemble à une amphitrite (attesté ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845). b) Subst., les amphitritées. ,,Famille d'annélides tubicoles qui a pour type le genre amphitrite`` (BESCH. 1845), (cf. aussi Lar. 19e; noté ds Ac. Compl. 1842 comme subst. masc. plur.).
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1792 zool. (Bruguière ds Encyclopédie méthodique, Histoire naturelle des vers, Panckoucke, Paris, 1792, t. 1, p. 51 : Muller a le premier désigné, sous le nom d'Amphitrites, les vers marins qui vivent dans des tuyaux d'une substance cornée et tendineuse).
De Amphitrite, nom de la déesse de la mer dans la mythol., lui-même empr. au gr. (Odyssée, 391 ds BAILLY).
Amphitrité, 1838 (Ac. Compl. 1842).
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BÉL. 1957. — BOISS.8. — BOUILLET 1859. — FÉR. 1768. — LAVEDAN 1964. — PRIVAT-FOC. 1870.

amphitrite [ɑ̃fitʀit] n. f.
ÉTYM. 1792; du nom de la déesse de la mer chez les Grecs.
Zool. Ver marin tubicole.

Encyclopédie Universelle. 2012.